Agence de communication à Lyon

La relation entre agence et annonceurs évolue
Il y a aujourd’hui plusieurs types de relations entre les agences, les directions marketing et communication et les responsables achat
1/ La dimension conseil de l’agence
L’agence est perçue comme une instance de conseils, elle apporte de la hauteur de vue aux annonceurs. Elle peut apparaitre comme « vieillissante » et issue des années 80 très glorieuses pour ce modèle.
2/ L’agence production
L’agence a un rôle productif : réalisation de support, de création, production audiovisuelle… Elle se doit d’être dans l’opérationnel.
3/ L’agence Consultante
Le dernier type de relation est un rôle de consultant ponctuel pour accompagner les annonceurs sur une problématique précise. Ces experts permettent de proposer une approche pointue sur un objectif précis du dirigeant.
La fragmentation des budgets des annonceurs crée de nouvelles formes d’agences..
… plus collaboratives, structurées différemment, tout en intégrant une vision très opérationnelle « terrain », une orientation résultats, et une approche différenciante par l’Inbound marketing par exemple.https://gentleview.fr
Des agences new-yorkaises ont fait émerger une nouvelle forme de conception de l’agence. En fonction des projets de l’annonceur, l’agence constitue une équipe d’experts sur le sujet et l’agence a un rôle de manager de talents mais aussi d’équilibriste pour trouver l’accord parfait en fonction du projet. Ce type d’agence peut intervenir sur tous les domaines de la communication notamment grâce à un bon sourcing de freelances.
Il existe désormais un autre type de structures, en mode agile, capitalisant sur les talents internes, sur des retours d’expérience concrets et sur une approche client optimisée (comme le satisfait ou refait par exemple). Elles évoluent car elles peuvent aussi être constituées par des salariés de l’entreprise, des freelances ou des consultants recrutés par le service communication de l’annonceur.
Ce nouveau mode d’organisation de l’agence de communication répond à la pression des annonceurs sur l’optimisation des coûts. Cela correspond aussi à la demande des annonceurs à plus de transparence, mais aussi d’intégrer, former et faire collaborer leurs salariés.
Depuis de nombreuses années les annonceurs évoquent la nécessité de faire évoluer le mode de fonctionnement des agences. Être plus réactif, plus transparent, moins couteux, plus créatif, plus pragmatique, …

Une évolution nécessaire :
Le développement des agences de communication intégrées oblige les agences à repenser leur métier, leur fonctionnement, leur relation avec leurs clients en profondeur. Certaines ont déjà compris qu’elles ne pourraient pas combattre la montée en puissance des agences intégrées et tentent de répondre en intégrant les équipes de l’annonceur pendant plusieurs mois ou jours. Cette évolution est nécessaire et accélérée par le digital et l’immédiaté que les annonceurs exigent.
Les marques ont besoin de créer de la préférence de marque, et de l’expérience utilisateur en temps réel et cela au quotidien, les délais sur les livrables ont donc changé. Fini le temps où les annonceurs confiaient l’ensemble de la production à l’agence et celle-ci devait revenir avec un produit fini. Les annonceurs ont besoin d’être impliqués dans la création, ils souhaitent de plus en plus intégrer le consommateur ou d’autres partis prenants comme des influenceurs. Les agences de communication vont devoir ouvrir le processus de création à toutes ces parties.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*